Cela vaut-il la peine de transformer votre commerce en un point de collecte ?

En plein milieu du bois du Black Friday et du Cyber Monday et à l’approche de Noël, un nouveau record a été établi dans le commerce en ligne. Les ventes sur Internet ont explosé dans une tendance croissante que plus personne n’ose remettre en question. Mais ce qui ne semble pas avoir évolué en fonction de la demande, c’est le système de livraison de ces commandes, du moins en France. La structure commerciale quadrillée des entreprises de logistique se heurte aux horaires compliqués des utilisateurs, rendant impossible dans de trop nombreux cas la coïncidence entre l’utilisateur et le livreur à domicile et faisant de la collecte d’un achat en ligne le moment le plus inconfortable du processus. Sans parler de la nécessité de retourner le produit

Exigences et avantages de devenir un point de collecte

Pour devenir un point de collecte, chaque entreprise a certaines exigences, mais en général elles demandent que la partie intéressée ait une entreprise active avec une capacité de stockage et un bon emplacement. Dans les grandes villes, par exemple, la proximité d’une station de métro est un atout supplémentaire.

Ils recherchent également des points de collecte qui considèrent cette option comme une activité parallèle à leur activité principale. Personne ne doit espérer sauver une entreprise en crise grâce à ce système. Le bénéfice économique est presque résiduel, puisque l’entreprise reçoit un petit pourcentage pour chaque colis livré.

L’attrait principal est l’attrait publicitaire. Avec ce service en place, de nombreux nouveaux clients passeront par le magasin. C’est donc une excellente occasion pour eux de finir par acheter des produits dans le magasin local.

Quels types d’entreprises peuvent devenir des points de collecte ?

L’exemple le plus clair est sans doute celui des kiosques. Ils peuvent vendre n’importe quoi, du journal à n’importe quel bibelot, à toute personne qui vient chercher une commande en ligne.

Mais même un magasin de vêtements peut tirer profit de l’arrivée de clients qui ne se seraient jamais présentés à leur porte autrement. La possibilité de convertir l’internaute en client hors ligne dépend de l’art du détaillant de concevoir l’espace de retrait des colis et d’en faire un lieu d’achat attrayant. Si vous voulez en faire partie, rendez-vous sur ce site.

Inconvénients et éléments à prendre en compte

Bien sûr, elle a aussi ses inconvénients. Par exemple, prendre la responsabilité des colis pendant la durée de leur stockage. Dans certains cas, cela peut conduire à la nécessité d’étendre l’assurance pour couvrir les dommages ou les dégâts.

Il est également important d’évaluer dans quelle mesure l’afflux de nouveaux clients peut fausser les clients réguliers. Par exemple, un excès de personnes attendant d’être servies peut ne pas être bien vu par ceux qui viennent normalement pour l’attrait de l’activité initiale. Il peut également arriver que les tâches organisationnelles de réception, de stockage et de livraison des commandes détournent le propriétaire de ses activités habituelles et finissent par lui nuire.

Quoi qu’il en soit, pour ces derniers, il existe également des alternatives telles que devenir un point de collecte, non pas physiquement mais par le biais de ce que l’on appelle les casiers intelligents.

L’installation de casiers intelligents en hausse

Certaines entreprises ont conçu des casiers à installer dans l’entrée des bâtiments. En l’absence de développement de cette initiative se multiplient les commerces récepteurs qui allouent une partie de leur surface à la mise en place de ce type de casiers en échange d’une commission ou d’une location d’espace.

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.