Comment choisir une aiguille vibrante ou une hélice pour béton ?

Comment choisir une aiguille vibrante ou une hélice pour béton ?

Dans le bâtiment et la maçonnerie, le béton vibrant améliore sa qualité en évacuant l’air. Selon le volume ou la surface vibrée, on utilisera une aiguille ou une règle vibrante, ou un hélicoptère en béton. Vibrations, performances au m3, diamètre de l’aiguille : on vous dit tout.

Qu’est-ce que le béton vibré ?

Le béton est un mélange obtenu en combinant du ciment, du gravier, de l’eau, du sable et des additifs. Ce mélange, qui est préparé à l’air libre, accumule inévitablement un pourcentage d’air considérable lors de l’agitation et du mélange. L’air emprisonné à l’intérieur empêche le béton de s’agglomérer correctement dans les granulats en formant des poches et des bulles, cela affecte son intégrité structurelle.

 

Des vibrations appropriées sont le moyen le plus efficace pour évacuer les masses gazeuses indésirables du béton, alors qu’il est encore liquide.

  • Ces vibrations peuvent être de trois types :
  • Les vibrations externes au coffrage ou au moule, largement utilisées dans l’élaboration du béton ;
  • Les vibrations de surface (chape vibrante, hélicoptère) ;

vibrations internes par aiguilles vibrantes (par vibration).

Pourquoi faire vibrer le béton ?

Il y a plusieurs raisons pour vibrer le béton :

Les bulles d’air montent à la surface, réduisant ainsi les chambres à air, phénomène que les experts appellent compactage ;

  • le retrait est également réduit, ce qui favorise l’absence de fissures qui apparaissent généralement après séchage ;
  • la remplissage de toutes les poches d’air, de tous les vides : la porosité est réduite au minimum pour garantir l’imperméabilité et l’intégrité structurelle du béton.

Les conditions pour vibrer adéquatement le béton

Il faut éviter les vibrations excessives, car lorsqu’elles sont excessives, elles provoquent l’agglomération des granulats en un seul point, et ce n’est pas ce qui est recherché. La durée de la vibration varie de 5 secondes à 1 minute, selon que le béton est mou ou dur. La vibration doit être arrêtée lorsque :

 

  • Le mélange cesse de décanter ;
  • les bulles ne remontent plus à la surface ;
  • l’aiguille cesse de faire le même bruit (irrégulier d’abord, uniforme ensuite) ;
  • la surface (coulis) brille.

L’aiguille vibrante doit être totalement étanche. Il a une forme cylindrique à extrémité hémisphérique ou conique, pour une meilleure immersion dans le béton. À l’intérieur du cylindre se trouve un contrepoids excentrique qui, lorsqu’il tourne à grande vitesse, produit des vibrations, un peu comme le tambour d’une machine à laver lorsque les vêtements ne sont pas correctement placés à l’intérieur.

Si vous tenez compte du diamètre d’action de votre aiguille, vous obtiendrez le modèle de vibration de votre projet. Vous devez faire vibrer tout le béton. Voici les paramètres clés :

  • Espacement entre les points d’insertion de l’aiguille : 8 à 9 fois le diamètre de l’aiguille ;
  • Diamètre de l’aiguille : 0,7 mm multiplié par l’épaisseur de la bande à traiter, sans oublier qu’elle doit pouvoir s’insérer entre les fers de forge.

Toutes les constructions de coffrage doivent être homogènes et doivent donc être vibrées. Le béton armé des linteaux et des liaisons, pièces d’appui clés, doit être très résistant et donc dans votre cas cette tâche est particulièrement nécessaire. Un exemple : un barrage qui sera soumis à une pression extraordinaire. Evidemment, pour ce type de construction, des calculs intelligents sont faits sur le mélange, la résistance et la structure. Pour plus d’informations voici ici un site à visiter.

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.