Perte de cheveux

La plupart des hommes perdent leurs cheveux, mais ce n’est pas une fatalité

Plus de 80 % des hommes et près de la moitié des femmes connaissent une perte de cheveux significative au cours de leur vie. Pour beaucoup, l’éclaircissement commence bien avant l’âge moyen. Le dermatologue indique que ce n’est pas seulement une question d’âge

Un cuir chevelu typique porte entre 100 000 et 150 000 cheveux. Normalement, entre 50 et 100 d’entre eux tombent chaque jour au fur et à mesure de leur cycle de croissance. Lorsque la chute dépasse la croissance, il en résulte une alopécie, terme médical désignant la perte de cheveux. Le type le plus courant chez les hommes et les femmes se produit lorsque les follicules deviennent trop sensibles à une hormone et se détériorent. En conséquence, la phase de croissance se raccourcit jusqu’à s’arrêter définitivement. Bien que l’alopécie devienne plus fréquente avec l’âge, elle touche un homme sur quatre à l’âge de 30 ans.

Les stress physiques et émotionnels peuvent jouer un rôle

L’alopécie est à l’origine de 95 % des cas de chute de cheveux chez les hommes et d’environ 40 % chez les femmes. Mais la perte de cheveux peut avoir de nombreuses autres causes. Certaines personnes souffrent d’une maladie auto-immune qui provoque des plaques chauves éparses. La chute des cheveux peut également être déclenchée par un stress inhabituel. On appelle cela les trois B : deuil, faillite ou rupture.

Parmi les autres coupables, citons la chimiothérapie, la grossesse, la ménopause, les stéroïdes anabolisants, la cigarette, de fortes doses de vitamine A et certains médicaments sur ordonnance. Les cheveux tirés de façon compulsive ou les queues de cheval serrées peuvent également être en cause. Consultez un médecin si vous remarquez des cheveux abondants là où vous n’en verriez pas normalement, par exemple sur votre oreiller.

Le diagnostic peut nécessiter quelques recherches

Le diagnostic commence par un examen détaillé des antécédents du patient, des événements déclencheurs possibles et de la liste des membres de sa famille souffrant de perte de cheveux. Vient ensuite l’examen du cuir chevelu. Le dermatologue peut tirer les cheveux pour voir combien de mèches se détachent, ou utiliser un appareil pour inspecter les cheveux au microscope sans les enlever. Le médecin peut également demander des analyses de sang et vérifier que le patient ne présente pas de troubles cutanés ou de signes de problèmes hormonaux (comme une pilosité faciale excessive chez les femmes).

Les options de traitement comprennent les médicaments et la chirurgie

Si la perte de cheveux est due à une maladie, les cheveux repoussent souvent une fois le problème sous-jacent résolu. Pour la perte de cheveux masculine, il existe deux médicaments approuvés par la FDA ; pour la perte de cheveux féminine, il n’y en a qu’un. Le traitement le plus efficace – et le seul permanent – est la greffe de cheveux : un dermatologue prélève des follicules sains dans les zones de forte croissance et les implante là où ils sont nécessaires. 

Comment la greffe de cheveux permet de traiter la perte de cheveux ?

Que votre perte de cheveux soit petite ou importante, il faut savoir qu’il existe une solution pour en venir à bout : La greffe de cheveux à Paris. C’est une intervention chirurgicale qui se distingue par son efficacité pour traiter la chute de cheveux. Elle consiste à réaliser des prélèvements à l’arrière de la tête par exemple, pour une réimplantation dans la zone dégarnie. De plus, cette chirurgie capillaire permet une croissance des cheveux en quelques mous. Sachez qu’avec la transplantation capillaire à Paris, vous serez satisfait du résultat. 

 

En définitive, il faut savoir que la greffe de cheveux à Paris est l’un des meilleurs traitements médicaux pour corriger une chute de cheveux. Soyez certain que vous serez satisfait du résultat. Néanmoins, il est essentiel de choisir le bon chirurgien pour cette opération.

 

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.