thanatopraxie

Le thanatopracteur, un spécialiste de la toilette mortuaire

Le décès d’une personne oblige ses proches à procéder à l’inhumation de son corps. Ceux-ci ont des devoirs divers, depuis la toilette mortuaire jusqu’à l’inhumation finale du défunt. Pour mettre en place une cérémonie funéraire auprès du funérarium ou du lieu où réaliser l’inhumation, les vivants peuvent faire appel à un chef religieux. Mais pour mettre l’accent sur la toilette mortuaire, ils ont le devoir de confier cette tâche à un thanatopracteur. Tour d’horizon des essentiels à savoir sur ce métier relatif à la mort.

Qui est le thanatopracteur ?

Un spécialiste de la thanatopraxie, le thanatopracteur est un sous-traitant des pompes funèbres qui réalise des soins de conservation  au défunt. Il dispose d’une certification émanant du Ministère de la santé lui permettant de travailler en toute légalité. Les soins de conservation effectués par le thanatopracteur désignent les fameux soins d’hygiène et de présentation. Pour faire simple, un thanatopracteur est un professionnel qui exerce dans la sphère de la thanatopraxie.

Les principaux rôles du thanatopracteur

Comme déjà indiqué, ce spécialiste de la thanatopraxie intervient sur le défunt, de manière à appliquer des soins de conservation qui visent à ralentir la thantomorphose. Celle-ci implique la dégradation du corps de la dépouille et le tout premier rôle du thanatopracteur est ainsi de retarder ce processus de décomposition dudit corps. Les fonctions d’un thanatopracteur incluent la toilette mortuaire permettant au défunt de détenir une présentation plus proche de celle du vivant.

Le déroulement du travail d’un thanatopracteur

D’emblée, le thanatopracteur veille à laver le corps du défunt et le désinfecte par le biais de l’utilisation des compositions chimiques particulières. La désinfection se fait par une injection intra-artérielle d’une solution biocide empêchant l’éventuelle propagation des maladies.  Une fois que c’est fait, le spécialiste de la thanatopraxie commence à sécher le corps de la dépouille. Cette action est plus chronophage.  Ensuite, il clos les yeux, les mâchoires et les paupières du défunt. Le thanatopracteur commence à l’habiller, à le coiffer et à mettre dans une bonne position, de manière à décontracter ses articulations.

Les qualités d’un thanatopracteur

Le métier du thanatopracteur n’est pas à la portée du grand nombre. Il nécessite d’avoir certaines qualités particulières.  La motivation est la première qualité qu’il lui faut. En effet,  son travail est plus marginalisé et peu de gens s’y intéressent. Le thanatopracteur se doit d’avoir aussi une stabilité psychologique, car toucher au corps du défunt et le laver de manière optimale nécessite peut être dégoutant.

Le fait de clore les yeux et de décontracter les articulations du défunt est une opération susceptible de soulever la peur. D’où l’utilité d’une stabilité psychologique et émotionnelle. Là, il s’agit généralement d’une personne morte en douceur, mais lorsque la mort de celle-ci émane d’un accident de voiture, d’un viol, etc.

La rigueur revêt aussi de l’importance avec le métier du thanatopracteur, car même le fait de s’exposer pendant toute la journée à des produits stérilisants comme le formol n’est pas chose aisée. Et pour mieux faire face à l’odeur des tels produits, le thanatopracteur doit appliquer ses connaissances en toxicité.

Veuillez cliquer ici pour voir plus d’article dans un autre blog

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.